Saint-Malo : un nouveau centre commercial sera construit sur le parking d’Intermarché à La Découverte

Le centre commercial Intermarché de La Découverte ne traversera pas l’avenue du Général-de-Gaulle à Saint-Malo. Il sera reconstruit sur son propre parking.

C’est la fin d’un serpent de mer. La fin d’un ambitieux projet de déménagement qui, il y a quelques années, devait même entraîner l’édification d’une « tour numérique », réunissant des start-ups et des entités du groupe Beaumanoir.

Il sera démoli et reconstruit à proximité

Longtemps annoncé de l’autre côté de l’avenue du Général-de-Gaulle à Saint-Malo, à la place de la friche industrielle de la Seifel, le centre commercial de La Découverte ne traversera donc pas la route.

Il sera démoli et reconstruit à quelques mètres de son emplacement actuel, sur le parking de l’Intermarché.

« Son transfert sur le site de l’ancienne Seifel était une mauvaise idée », explique le maire de Saint-Malo Gilles Lurton. « On prenait le risque d’éloigner la clientèle locale et de guettoïser le quartier de La Découverte ».

Même si un tunnel réservé aux piétons permet de passer sous l’avenue du Général-de-Gaulle, la traversée de cette artère empruntée chaque jour par des milliers de véhicules a été jugée comme un obstacle au commerce de proximité.

Un parking aérien en forme de silo

Le promoteur immobilier nantais Réalités, qui a racheté le centre commercial de La Découverte et le terrain de l’ancienne Seifel, suivra donc l’avis du maire de Saint-Malo. Il envisage d’aménager des logements au-dessus du futur centre commercial, à l’image de l’Intermarché actuellement en cours de construction avenue Aristide-Briand.

Un parking aérien en forme de silo sortira de terre à la place de la station-service.https://maps.google.com/maps?q=48.6359705,-1.9906048&z=15&output=embed

Les autres bâtiments abritant Noz, Max Plus, etc. sont également concernés par ce projet de rénovation.

Le terrain de l’ancienne Seifel, lui, pourrait accueillir à terme des bâtiments abritant des logements et des bureaux.

Quant à l’emplacement que laissera vacant la démolition de l’Intermarché actuel, « nous n’avons rien arrêté, cela reste à définir », poursuit Gilles Lurton. « Il ne faudra pas se rater. Cet emplacement marque l’entrée de la ville… » et la naissance « d’un nouveau quartier dans le quartier », dont l’accouchement est envisagé d’ici trois ans.

Source: Mon Actu